Presse
Jaquette Demain commence aujourd’hui

Demain commence aujourd’hui

  • magazine : Bref
  • numero : 124 - octobre 2019
  • date : 01 octobre 2019
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • Une robe d’été de François Ozon

    L'amour à la plage

  • Cinéma au féminin, cinéma tout court

    Les bigorneaux d’Alice Vial, Côté cœur d’Héloïse Pelloquet et Marlon de Jessica Palud figurent parmi les films les plus marquants de 2017 et 2018. Les ponts
    qu’il est possible d’établir entre eux (Les bigorneaux et Marlon partagent la même coscénariste, Clémence Madeleine- Perdrillat, voir p. 16 ; Côté cœur et Marlon ont un comédien commun, Jonathan Couzinié) donnent la sensation d’une génération qui avance ensemble, presque d’une communauté d’esprits. D’où l’idée d’instaurer un dialogue entre les trois réalisatrices autour de leur travail, leurs expériences et le regard qu’elles portent sur le monde du cinéma.

    par Marie-Pauline Mollaret
  • La possibilité du dialogue

    Le paysage du cinéma d’animation de l’année et demie écoulée a été marqué tout particulièrement par des œuvres phares voyageant de festival en festival à travers les continents. Deux films français, Pépé le morse, produit par Caïman Productions et césarisé en 2018, etVilaine fille, produit par Les Valseurs, sont de celles-là et nous semblaient a priori entretenir des parentés plus ou moins lointaines, dans leur audace à prendre à bras-le-corps
    des sujets graves ou intimes touchant à l’enfance, tout en y instillant une dimension plus légère. Nous avons donc proposé un échange électronique, entre Valence et Istanbul, à leurs réalisateurs respectifs : Lucrèce Andreae et Ayce Kartal.

  • Aude Léa Rapin

    Impatients de découvrir Les héros ne meurent jamais, le premier long métrage d’Aude Léa Rapin, nous avons rencontré la jeune cinéaste qui, il y a quatre ans, signait coup sur coup trois courts métrages d’une beauté fulgurante – La météo des plages, Ton cœur au hasard et Que vive l’Empereur. Du court au long, comment se poursuit cette expérience de cinéma ?

    par Julie Savelli
  • Sébastien Lifshitz

    Encore débutant au milieu des années 1990,
    Sébastien Lifshitz avait suscité notre intérêt dès son premier court métrage, Il faut que je l'aime. Devenu l’auteur de films marquants de tous formats, en fiction comme en documentaire, cet artiste polyvalent est mis légitimement à l’honneur lors d’une rétrospective et d’une exposition de photographies au Centre Pompidou, à Paris, du 4 octobre au 10 novembre 2019, et ce à l’occasion de la sortie de son dernier long métrage, Adolescentes.
    En pleine préparation de cet événement, nous l’avons rencontré le temps d’une généreuse conversation à bâtons rompus.

    par Donald James
  • Mariette Désert

    En parcourant la filmographie de Mariette Désert, c’est à une famille de cinéma, construite lors de ses études à la Fémis, que l’on fait face. Y voisinent des cinéastes cousins, dont la constante serait de réaliser des œuvres très contemporaines aux teintes proches de l’oxymore. Naïveté âpre pour Virgil Vernier, douceur du drame chez Mikhaël Hers ou rire du désespoir pour Wissam Charaf. Rencontre avec cette scénariste en toute discrétion.

    par Raphaëlle Pireyre
  • Léa Mysius

    Petit à petit, Léa fait son nid. En peu d’années, et à trente ans à peine,
    la jeune auteure est devenue une figure prisée du cinéma hexagonal. Du court au long métrage, le passage s’est fait avec évidence et avec une présence remarquée. Non seulement elle existe comme réalisatrice de ses propres sujets, mais elle écrit aussi pour les autres et ne s’arrête plus : Stefano Savona, Arnaud Desplechin, André Téchiné, Claire Denis... Une bosseuse, amoureuse des mots, des images
    et des sons, qui a trouvé sa place.
    Une évidence dans sa vie.

    par Olivier Pélisson
  • Clémence Madeleine-Perdrillat

    Être indélébile

    par Christophe Chauville
  • Claude Le Pape

    Au-delà du premier degré

    par Marion Pasquier
  • Scénaristes

    L'écriture est leur nature

    par Jean-Michel Sicot

A propos du magazine

Bref
Bref BREF ne cesse d’arpenter depuis 30 ans les sentiers foisonnants du court métrage, proposant un ample défrichage de ce format si créatif et à la constante vitalité. Sa prolifique production, en marge du circuit commercial, est pleinement liée à l’avenir du cinéma dans son ensemble ; des cinéastes tels que François Ozon, les frères Larrieu, Stéphane Brizé, Houda Benyamina, Guillaume Brac, Justine Triet, Hubert Charuel ou Clément Cogitore, parmi tant d’autres, sont passés par le court et Bref en a parlé avant tout le monde ! Bref est une revue éditée depuis 1989 par l'Agence du court métrage

Dans la même catégorie