Presse
Jaquette La première comédie Française en musique

La première comédie Française en musique

  • magazine : S.I.M.
  • numero : 5 - 1908
  • date : 01 mai 1908
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • Lettre de Barcelone

    Atout Seigneur tout honneur ! Parlons, donc, d'abord,
    de l'Orfeo Català.
    On a tellement l'habitude de croire que nous
    ne sommes pas dans le mouvement, on pense si
    volontiers que nous n'existons pas en Espagne,
    musicalement, qu'on est en vérité très heureux de pouvoir
    affirmer le contraire.

    par F. Lliurat
  • Société internationale de Musique

    La communication que notre si dévoué et si savant
    collègue Monsieur Ecorcheville m'a prié de faire devant vous
    aujourd'hui, aura deux mérites que vous voudrez bien ne pas
    contester

    par G. Allix
  • L’Hygiène du Violon - Seconde Causerie

    Conseils pratiques sur l'entretien des instruments à archet en vue de leur conservation

    par Lucien de Greilsamer
  • La Musique anglaise moderne

    Une interview avec Mrs Rosa Newmarch

    par Charles Chassé
  • De certains mouvements de l’opinion musicale contemporaine

    Depuis quelques années les oeuvres de Berlioz et de
    César Franck trouvent, auprès du public de nos
    grands concerts, un accueil enthousiaste. Dans
    l'hommage posthume qu'elles leur rendent aujourd'hui
    les foules témoignent plus que la satisfaction
    du plaisir éprouvé, et au-dessus du bruit de leurs applaudissements
    s'élève comme une voix profonde pour témoigner
    leur reconnaissance et leur admiration.

    par Edmond Maurat
  • Le “Temps Fort” dans le Rythme

    La Rythmique des Grecs paraît être, dans ses éléments,
    moins riche que la nôtre : un petit nombre de
    groupes rythmiques simples, toujours les mêmes,
    ne comportant que des variantes peu nombreuses,
    constituent le répertoire de ses durées ; et il semblerait
    qu'on en eût vite épuisé les formules.

    par Maurice Emmanuel
  • La première comédie Française en musique

    Le rôle prépondérant du cardinal Mazarin dans la
    venue à la Cour de Luigi Rossi et des virtuoses
    qui devaient donner l'Orfeo, l'intérêt qu'il a pris
    de tout temps à la musique, à l'opéra italien,
    au pompeux spectacle des machines instauré à
    Rome par les Barberini, tout cela a été mis excellemment
    en lumière par divers travaux de M. Romain Rolland.

    par Henri Quitard

A propos du magazine

S.I.M.
S.I.M. S.I.M. était une revue musicale publiée par la section Paris de la Société Internationale de Musique. Il s'agit du nouveau Mercure Musical.

Dans la même catégorie