Presse
Jaquette Le rêve d’une chose

Le rêve d’une chose

  • magazine : NOTO
  • numero : 12 - décembre 2018
  • date : 18 décembre 2018
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • Juliette

    Victor Hugo à l'Olympia

    par Juliette
  • Naissance et renaissance de la représentation animale

    Le gracieux lapin de la Vierge à l'Enfant de Titien, la douleur du renard pris dans un piège peinte par Gustave Courbet, La Levade de Whistlejacket - on rapporte que, face à son portrait, le pur-sang voulut attaquer le tableau de George Stubbs -, le portrait par Roelandt Savery du dodo de profil, cet oiseu endémique de l'Île Maurice, célébré par Lewis Carroll dans les aventures d'Alice au pays des merveilles, disparu à la fin du XVIIe siècle, les oiseaux de Buffon, les animaux sculptés de Claude et François-Xavier Lalanne... La représentation animale par les artistes suscite un émerveillement universel. Cet étonnement m'a guidé la naissance (artistique) de l'Humanité dans la profonde obscurité des grottes, avec des tracés de bisons, d'aurochs, de pingouins, de vaches, etc. S'il est entendu que la beauté constitue l'un des moteurs primordiaux de l'évolution, pourquoi les animaux ?

    par Nicolas Milovanovic
  • Wajdi Mouawad

    "S'engager, c'est bouleverser"

    par Clémence Hérout
  • Cristiano Ronaldo

    Notre imaginaire collectif résonne dans nos réactions
    à certains clichés d’actualité. À quoi tiennent leur force et leur présence ?
    Comment se construit une image ? La force du footballeur
    Cristiano Ronaldo n’échappe à personne lorsqu’il exulte, torse nu,
    à l’issue d’un match de la Ligue des champions, en avril 2018,
    mais elle impressionne d’autant plus que sous la représentation
    contemporaine affleurent des codes picturaux anciens.

    par Dominique de Font-Réaulx
  • Le nombril

    Si le corps de l’autre est a priori le premier objet du désir, il l’est rarement
    dans son entier. Un petit recoin, un orifice, une cavité à fantasmes,
    un noeud minuscule : le centre du ventre est un catalyseur de tension érotique,
    qu’il danse ou reste de marbre, qu’il soit percé ou qu’il serve... de gril.

    par Jean Streff
  • La diversité

    Défi des institutions culturelles

    par Odile Lefranc
  • L’hôtel de La Vrillière

    À Versailles, au petit château Louis XIII est venue
    se greffer une « enveloppe » architecturale édifiée par
    Louis Le Vau.

    par Damien Tellas
  • Figures de rêves

    À propos des photographies
    de George H. Seeley

    par Julien Faure-Conorton
  • Pierre Rosanvallon

    "Les idées et les croyances mènent le monde"

    par Alexandre Cunier , Clémence Hérout
  • Laisser rêver une ligne

    « Une ligne rêve. On n’avait jusque-là jamais laissé rêver une ligne 1... »,
    écrivait Henri Michaux devant les dessins de Paul Klee.
    Qu’est-ce que ce serait, laisser rêver une ligne ?

    par Marielle Macé
  • Martinet & Texereau

    Depuis 2008, Pauline Martinet et Zoé Texereau partagent un même nom qui leur permet
    de mettre en commun leurs idées et leurs envies. Ensemble, elles développent une pratique de dessin,
    généralement au crayon sur papier. Organisés en séries, le plus souvent entrepris à la faveur
    de résidences ou de projets d’exposition (Los Angeles, Paresse), leurs travaux s’appuient
    sur des lieux traversés ou des situations du quotidien vécues, isolés de leur contexte. Leurs oeuvres sont
    systématiquement vides de toute présence physique, de sorte que chacun peut s’y projeter.
    Pauline Martinet et Zoé Texereau sont respectivement nées en 1987 et 1986, elles vivent et travaillent à Paris.

A propos du magazine

NOTO
NOTO NOTO est une nouvelle revue, et qui ne vient pas de nulle part ! allusion à une petite ville quasi mythique, et qui ressuscita au milieu d’une joyeuse fête baroque, sous un carré de ciel méditerranéen. NOTO vous invite à participer à ses fêtes de l’esprit : ton résolument neuf et enthousiaste, sommaire et chartre graphique chic et soignés, signatures prestigieuses ou prometteuses, pour relier des univers qui semblaient se ternir éloignés les uns des autres.

Dans la même catégorie