Presse
Jaquette Les nouveaux territoires du cinéma québécois

Les nouveaux territoires du cinéma québécois

  • magazine : 24 images
  • numero : 191 - 2019
  • date : 01 juin 2019
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • 65 films

    Fiction, documentaire, expérimental, animation: en 65 films (2012-2019),
    le cinéma québécois se raconte toutes formes confondues.

  • Un air de famille

    Récits d’apprentissage d’une jeunesse québécoise saisie dans les tourments du passage à l’âge adulte.

    par Antoine Achard
  • Du baseball à l’étrangeté

    Les nouvelles voix du court métrage québécois

    par Émilie Poirier
  • Rencontre avec Marcel Jean

    Regard sur la distribution et l’exploitation
    du cinéma québécois
    et d’art et essai.

    par Bruno Dequen
  • Rencontre entre Micheline Lanctôt et Geneviève Dulude-De Celles

    Pour un
    regard féminin

    par Bruno Dequen
  • Rencontre entre Alanis Obomsawin et Caroline Monnet

    De la
    revendication
    à la libre
    expression

    par Apolline Caron-Ottavi
  • Isuma

    L’art de créer
    ensemble

    par Charlotte Selb
  • Québec expérimental

    Un cinéma entre les territoires

    par Samy Benammar
  • Trépassés/ dépassés

    Les affamés et Répertoire des villes disparues

    par Apolline Caron-Ottavi
  • Entretien avec Loïc Darses par Samy Benammar
  • Identité et territoire

    Toucher le réel

    par Gérard Grugeau

A propos du magazine

24 images
24 images 24 IMAGES a su s'imposer comme un acteur indispensable de la vie cinématographique québécoise. Au fil des années, 24 IMAGES a contribué à faire découvrir des cinéastes inconnus de la plus grande part du public, soit parce qu'ils en étaient à leurs premiers films, soit en raison de la singularité de leur démarche (Robert Morin, Céline Baril, Tahani Rached, Catherine Martin, Arto Paragamian, Jeanne Crépeau, Lucie Lambert, Don McWilliams, François Delisle, Rodrigue Jean et beaucoup d'autres). 30 ans de présence solide et incontestée dans le paysage médiatique québécois qui nous ont permis de constater que l'histoire de la revue, et l'évolution de nos choix et de nos prises de position, ont toujours été intrinsèquement liées aux transformations du paysage cinématographique mondial, mais d'abord et avant tout à celles de notre propre cinéma dont nous avons toujours été les témoins attentifs et engagés.

Dans la même catégorie