Presse
Jaquette Mai 68, cinquante ans plus tard

Mai 68, cinquante ans plus tard

  • magazine : Inter
  • numero : 129 - 2018
  • date : 09 mai 2018
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • Arnaud Labelle-Rojoux

    L'abolition de certains tabous

    par Manou Farine
  • Ces images qui fabriquent l’Histoire

    Au printemps 2012, au Québec, il y a eu une rencontre exceptionnelle
    entre un mouvement social et des créateurs. En quelques jours, l’École de la Montagne Rouge allait produire 2000 affiches, des sérigraphies imprimées à la main sur carton, qui seront utilisées
    en guise de pancartes lors de la grande manif du 22 mars réunissant plus de 200 000 personnes dans les rues de Montréal. L’École allait produire des centaines d’autres affiches jusqu’à l’automne suivant.

    par Nathalie Côté
  • L’occupation de l’école des Beaux-Arts de Montréal en mai 1968

    Pis après ? Pis maintenant ?

    par Anithe de Carvalho
  • 15-M, le mai 68 espagnol

    Qu'est-ce qu'il nous reste de mai 68 ?

    par Nelo Vilar , Laura Yustas
  • Le mouvement étudiant et populaire de 1968 à Mexico

    Avec le cinquantième anniversaire du mouvement étudiant de 1968 à Mexico et après avoir revisité l’abondante littérature produite
    lors de ces dernières décennies, nous pouvons affirmer que ce mouvement revêt un caractère démocratique, antiautoritaire, s’érigeant
    en défenseur des droits constitutionnels et fondamentaux du citoyen et s’opposant aux abus de pouvoir de l’État, exercés par l’appareil politico-policiaco-militaire du régime du parti unique.

    par Victor Muñoz
  • Exercices d’avant-garde en mai 68

    Manœuvres d'écriture révolutionnaire

    par Giovanni Fontana
  • Mai 68, et puis quoi ?

    Mai 68, 50 ans plus tard, n’est plus qu’un vague souvenir historique,
    non d’abord parce que le temps a passé et que ses acteurs, les baby-boomers, ont vieilli ou disparu. L’oubli, en l’occurrence, résulte de la qualité mesurée de l’événement, quelle que soit sa réputation. Une révolution à vocation planétaire que le mouvement du 22 Mars à Nanterre, que les barricades du Quartier latin, que les cortèges syndicaux qui aboutiront aux accords de Grenelle ? Non, une vibration française, tout comme vibrent au même moment, pressées par le désir d’émancipation des jeunesses et des exclus du développement ou de l’agora, les populations de Prague, de Los Angeles ou encore de Berlin.

    par Paul Ardenne
  • Daniel Cohn-Bendit

    Entretien du 26 mars 2018

    par Michel Collet
  • Angéline Neveu

    L'enragée de Nanterre

    par Jacques Donguy
  • Qu’est-ce que mai 68 ?

    Au sens le plus restreint, les événements de Mai 1968 désignent un mouvement social en France qui a été initié par des étudiants, lesquels ont participé à la plus importante grève générale du XXe siècle en France, entre les mois de mai et juin 1968. S’il a réuni à son apogée jusqu’à 10 millions de grévistes (étudiants universitaires, mais aussi lycéens, ouvriers et paysans, le 24 mai 1968), ce mouvement de révolte et d’émancipation sociale ne saurait aucunement se confiner au contexte français.

    par Martin Nadeau

A propos du magazine

Inter
Inter INTER, ART ACTUEL est un périodique culturel disséminant diverses formes de l’art actuel : performance, installation, poésie, manœuvre, multimédia tout en interrogeant les rapports de l’art au social et au culturel, au politique et à l’éthique. Entièrement produit à Québec depuis 1978, Inter, art actuel a des antennes en région partout au Québec, un correspondant régulier en France et des collaborateurs internationaux dans divers secteurs de la scène artistique mondiale. Principalement francophone, la revue Inter, art actuel accueille à l’occasion des contributions en anglais et en espagnol en raison de son ouverture sur la scène internationale. En plus d’offrir une couverture des différentes manifestations artistiques et mouvances politico-culturelles, la revue s’engage directement dans le renouvellement du discours sur les pratiques éphémères et émergentes. Inter, art actuel est une tribune qui invite les artistes, les critiques et les penseurs de la culture à prendre position sur les enjeux qui touchent les pratiques de l’art actuel ou de tout domaine connexe, ainsi que sur les transformations de nos sociétés, du rituel au virtuel.

Dans la même catégorie