Presse
Jaquette Numéro 16

Numéro 16

  • magazine : Parallèle(s)
  • numero : 16 - 2011
  • date : 01 janvier 2011
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • Nuit d’étoiles rares

    Après « La première nuit » qui présentait au printemps dernier deux oeuvres des artistes Nan Goldin et Bruno Peinado, l’association Eternal Network a invité à la mi-décembre le public à rencontrer d’autres oeuvres des artistes Adel ABDESSEMED, BERDAGUER & PEJUS, Sammy ENGRAMER, Claude LEVEQUE, Iván NAVARRO, Lucy + Jorge ORTA.

    par Jérôme Diacre
  • Béatrice Egemar, inspirée par l’Indre et loir par Lou
  • Myriam Thibault

    Myriam Thibault est une jeune écrivaine de 16 ans qui vient de publier son premier recueil de nouvelles. Avec sa plume d’adolescente et, parfois, son insouciance, elle nous emporte dans un Paris bien à elle avec « Paris je t’aime. »

    par Lola
  • René de Buxeuil, musicien, auteur et chansonnier

    Il compose sans relâche des couplets patriotiques
    ou satiriques et des complaintes à la mode en ce
    début de siècle, quand survient par exemple un
    événement douloureux, comme l’éruption de la
    montagne Pelée à la Martinique qui fit quarante
    mille morts.

    par Guy Bonnet
  • Arno, le roi belge du rock

    Il est avec Brel le plus célèbre des chanteurs belges. Voici bientôt 40 ans que le rocker enflamme les scènes du monde entier avec sa voix éraillée, son humour décalé et sa charismatique présence. On le dit tête brûlée… Pas tant que ça…. Un seul regret dans cette interview : ne pouvoir retranscrire son accent jubilatoire et ses fous-rires…

    par Marie Lansade

A propos du magazine

Parallèle(s)
Parallèle(s) PARALLELE(S) est un magazine culturel incontournable sur Tours et ses environs. Son équipe est atteinte de la pathologie de la culturboulimie. Des électrons libres. Constamment sur le terrain, sur tous les fronts. Des nuits blanches, des vies un peu inversées, des esprits indociles et frondeurs, des aficionados de Tours by night. Théâtre, musique, expos, ciné, bouquins, BD… à tous les étages. Et pas question de prendre les grands axes. Ici, on emprunte les Parallèle(s). C’est ça aussi, Parallèle(s) : un espace de liberté, sans compromis, sans cirage de pompes ni censure.

Dans la même catégorie