Le label JMS (Jean-Marie Salhani)

Avant d’être éditeur musical Jean-Marie Salhani  était bassiste dans un groupe de blues-rock appelé "Solitude".
Très vite il se passionne pour l’édition musicale et fait ses classes aux Editions Chappell. En 1975, il fonde sa propre maison d’édition et se spécialise dans la musique instrumentale.
Il rencontre à cette occasion de nombreux jazzmen tels que Daniel Humair, Henri Texier, Aldo Romano, Jean-Pierre Mas, François Jeanneau, Christian Escoudé… Il va éditer les œuvres de ceux qui sont parmi les piliers de cette nouvelle génération du jazz en France. Il contribuera à leur notoriété.

Salhani fonde deux labels : JMS en 1976, puis Cream Records en 1983, qui le projettent rapidement dans le club très fermé des grands labels indépendants. Il développe une esthétique ouverte, mais dont la veine essentielle se reconnaît par un soin caractéristique, une atmosphère raffinée .il est à l’origine de nombreux albums remarquables.
Ce label enregistre notamment le violoniste Didier Lockwood. Jean-Marie Salhani réussira à imposer également le groupe canadien de jazz-rock UZEB. Martial Solal, André Ceccarelli, Eric Lelann, louis Sclavis, Gordon Beck, Joe Zawinul, Mike Stern ou bien encore Stéphane Grappelli lui font confiance.
Salhani est « leur » éditeur, il sait assurer auprès d’eux une véritable présence attentive. "Je me dois d’être un éditeur actif. C’est-à-dire quelqu’un qui devance, qui anticipe les événements. Dans le seul but de faire entendre les œuvres que je défends à travers toutes les sources possibles de diffusion. L’édition est avant tout un artisanat. Un travail de gestion au quotidien, dans le seul souci de valoriser pleinement l’artiste et son œuvre. Pour ce faire, on se doit d’être très proche du musicien dont on a la responsabilité. "

Sélections récentes

Continents noirs

La collection "Continents noirs" , dirigée par Jean-Noël Schifano a 20 ans. 51 auteurs publiés pour nous faire découvrir les littératures africaines, afro-européennes et diasporiques.

Consultez no…

Demain tous des "numero six" ?

Pour des raisons sanitaires il semble qu'un traçage numérique soit envisagé. Aujourd'hui confinés demain surveillés nous n'aimerions pas subir le même sors que "le prisonnier" héros malheureux de la …

Quelques musiciennes de jazz...

Découvertes de quelques musiciennes de la scène jazz internationale, chanteuses, saxophonistes, trompettistes, flûtistes, violonistes, pianistes, etc. Elles sont talentueuses et méritent d'être connu…