Presse
Jaquette Marc Restellini

Marc Restellini

  • magazine : Artpassions
  • numero : 24 - décembre 2010
  • date : 01 décembre 2010
  • catégorie : Culture & arts

Sommaire

  • L’art d’écouter par Alain Duault
  • Quand l’écrivain devient peintre

    Peindre ou écrire: il faut choisir. Vraiment ? Pas si sûr ! Certes, l’histoire nous montre que l’incursion des artistes plasticiens dans le domaine de la littérature a été rare et peu couronnée de succès. En revanche, la tentation picturale a hanté les écrivains, particulièrement depuis l’éclosion du Romantisme, et fut à l’origine d’œuvres souvent remarquables.

    par Vladimir Stepczynski
  • Gilbert Garcin : maître de nos illusions

    Par ses photographies, l’artiste nous propose une réflexion sur la condition humaine et un divertissement visuel. Sa pratique n’a que dix ans mais il jouit déjà d’une reconnaissance importante dans le domaine de l’art contemporain.

    par Olivier Delhoume
  • La plainte du Roi * Les colosses de Memnon par Claude Ritschard , Hourig Sourouzian
  • Narcisse revisité

    C’est Ovide, au livre III des Métamorphoses, qui raconte en détail l’histoire de Narcisse, le bel adolescent, tombé amoureux à en mourir de sa propre image, reflétée dans l’eau d’une fontaine. Depuis lors, écrivains et artistes se sont relayés pour propager jusqu’à nous ce mythe troublant, revivifié par la psychanalyse.

    par Jacques Boyer
  • Brafa : Brussels antiques et fine arts fair

    Sous ce nom très tendance se cache en fait la Foire des Antiquaires de Belgique, elle-même antique puisque 2011 marquera sa cinquante-sixième édition. «Relookée», repensée et toujours plus ambitieuse, la BRAFA11 investit sur près de
    quinze mille mètres carrés les superbes volumes de Tour & Taxis, au nord de Bruxelles, avec plus de cent trente marchands d’art du monde entier, tous triés sur le volet. Entretien avec son exigeant président, Bernard de Leye.

    par Philippe Boyer
  • “La médecine ancienne, du corps aux étoiles”

    L’histoire de la médecine comme vous ne l’avez jamais vue, les connaissances médicales replacées dans le contexte philosophique et religieux des époques anciennes, leur voyage d’Occident en Orient et retour, une exposition à la Fondation Martin Bodmer de pièces uniques ou rares, dont plusieurs n’ont jamais été prêtées ni exposées et ne le seront plus.

    par Charles Méla
  • Le trésor des Médicis

    «Que les Médicis dorment en paix dans leurs tombeaux de marbre et porphyre – s’est écrié
    Alexandre Dumas – ils ont fait plus pour la gloire du monde que n’avaient jamais fait avant eux
    et que ne feront jamais depuis, ni princes, ni rois, ni empereurs.» Aucun visiteur de l’exposition
    qui se tient encore jusqu’au 31 janvier 2011 au Musée Maillol – Fondation Dina Vierny ne risque de donner tort au père des Trois Mousquetaires, tant les peintures, les sculptures et les dessins, les bijoux et les objets d’orfèvrerie destinés au culte ou à l’ornement de la table transportent l’esprit et les sens. Le visiteur découvrira en outre des manuscrits rares, des livres enluminés et somptueusement reliés, des instruments de musique, des constructions scientifiques destinées à explorer l’espace et le temps, sans parler de l’évocation des palais et des jardins, la célébration des fêtes princières et des mariages royaux.

    par Robert Kopp
  • Louis Cretey : un immense, un admirable mauvais peintre

    L’exposition de Lyon est un véritable événement. Lequel tient tant à l’exceptionnelle rareté de la redécouverte (bouleversante) de peintres anciens qu’à la singularité et à la force du langage que Cretey sut développer pour conduire une carrière certes honorable, mais en marge de son siècle, car son art était incommode, et le demeure.

    par Rainer Michael Mason
  • Giuseppe Castiglione : rapprocher deux mondes par Etienne Barilier
  • Corot, l’intempestif

    Voici le peintre le plus simple et le plus direct en apparence. Pourtant son univers, aussi singulier que savamment construit, demeure énigmatique.

    par Etienne Barilier
  • Une autre modernité : Vienne 1900

    Au moment de l’Exposition universelle de 1900, Paris prétend être « la capitale du monde civilisé». Ou comme le clament alors les guides, « la capitale mondiale des arts, des lettres et des sciences». En réalité, la France a déjà entamé son déclin économique et politique. Mais la Ville Lumière attire les artistes et les écrivains du monde entier; elle reste le creuset d’innombrables inventions scientifiques, des plus audacieuses innovations esthétiques, de toutes les avant-gardes.

    par Robert Kopp
  • Dans l’atelier de Philippe Pasqua

    Lorsque l’on pose le regard sur une toile de Philippe Pasqua, le choc provoqué par la violence de la chair, telle une grenade que l’on dégoupille, fait exploser les émotions. Quant à son atelier, design et lumineux, il révèle l’art des contrastes…

    par Sylvie Gassot
  • Antoine de Saint-Exupéry, un croquis précieux

    31 décembre 1940. En provenance de Lisbonne, Saint-Exupéry (1900-1944) débarque à Manhattan. Comme il l’explique à la presse locale, il compte ne rester aux USA que trois ou quatre mois. Pourtant son séjour durera jusqu’en avril 1943. À New York, Saint-
    Exupéry rencontre ses éditeurs américains. Quant aux Français en exil, intellectuels et artistes, ils se le disputent.

    par Charles Marie
  • Transsibérien par Dominique Fernandez
  • Interview exclusive de Marc Restellini

    Bouillonnant d’idées, ennemi de la langue de bois, Marc Restellini ne va pas sans irriter un certain establishment. Le succès du directeur de la Pinacothèque de Paris semble d’autant plus insolent qu’il le sert sur un plateau d’argent à ses détracteurs. Beaucoup de bruit entoure cet historien d’art, petit-fils du peintre Isaac Antcher, qui ne rêve en réalité que de contempler les toiles. Rencontre.

    par Christophe Mory
  • L’art à 20 ans...

    Un triptyque de Gus Van Sant

    par Valentin Benoît
  • Le groupe Gutai

    En japonais, gu veut dire instrument et tai signifie corps. Dans leur articulation adverbiale, gutaiteki, les termes de ce corps-instrument parlent d’incarnation concrète, d’une certaine manière en opposition à l’abstraction (prise dans son acception étymologique), même si Gutai s’inscrit bien dans ce mouvement international de l’informel, du tachisme et du Fluxus.

    par Rainer Michael Mason
  • Budapest par Dominique Fernandez

A propos du magazine

Artpassions
Artpassions ARTPASSIONS explore l’actualité artistique sous toutes ses formes : arts plastiques, cinéma, photographie, mais également musique, architecture, design… Le magazine Art Passions apporte autant de soin aux textes littéraires proposés qu'à l'iconographie. Chaque numéro met en exergue une personnalité internationalement reconnue qui dévoile ses goûts artistiques.

Dans la même catégorie