Boris Vian : en avant la zizique !

Cette année 2020 va être l'occasion de célébrer le centenaire de la naissance de Boris Vian (1920-1959). Ecrivain, musicien, chanteur, poète, parolier, librettiste, ingénieur, scénariste, peintre, critique musical, traducteur...(comme s'il savait que son temps était compté), l'oeuvre de Vian est si prolifique qu'aujourd'hui encore on découvre des pépites ignorées.

S'il reste indissociablement lié à la littérature avec notamment L'Ecume des jours, toute sa vie a été cependant baignée par la musique. Tout petit, il fréquente le jeune prodige Yehudi Menuhin, à 15 ans, il apprend à jouer de la trompette, à 16 ans, il se convertit au jazz, à 19 ans il assiste à un concert de Duke Ellington qui reste pour lui un moment inoubliable puis, dans le Paris de l'après- guerre, il devient le prince de Saint-Germain-des-Prés.

À partir de 1954, il entame une collaboration des plus fructueuses avec le chanteur Henri Salvador auprès duquel il va populariser le rock'n roll mais aussi le jazz et le blues avec des chansons swingantes et bourrées d'humour. C'est aussi en 1954, au moment de la guerre d'Indochine, qu'il crée une de ses chansons les plus célèbres, le déserteur, hymne antimilitariste qui sera repris dans le monde entier.

Vian eut le temps, malgré sa courte vie d'écrire au moins 600 chansons, ce qui reste un héritage musical tout à fait considérable. Certaines (J'suis snob, La java des bombes atomiques, Fais moi mal Johnny, On n'est pas là pour se faire engueuler, le blouse du dentiste...) sont devenues des classiques.

Boris Vian est mort en pleine séance de cinéma à l'âge de 39 ans d'une maladie de coeur dont il souffrait depuis l'enfance. Mais comme a dit François Morel dans sa chronique du 24 janvier 2020 sur France Inter :

" Quand  on est mort c'est pour la vie"

Retrouvez toutes nos sélections musicales dans l’onglet Découvrir de Divercities.

Sélections récentes

Bachi-bouzouk ! ... Que de gros mots !

Que ce soit dans la littérature, la musique, ou encore la presse, ils sont là à heurter nos chastes oreilles... pour nous provoquer tout court, nous interpeller, ou nous surprendre.

Voici une hord…

Ça veut dire quoi ?

Qui a la chance de vivre ce confinement avec un (ou plusieurs) ado aura pu s'apercevoir que parfois il est difficile de les comprendre. En effet nous (les darons et daronnes) avons quelques trains de…

A Gisèle Halimi

« Une femme indépendante économiquement peut se réaliser dans des tas de domaines, y compris en amour d'ailleurs. »
La célèbre avocate, qui a défendu des militants FLN pendant la guerre d’Algérie et…